Les prépas privée en PACES sont-elles vraiment utiles

Lorsqu’ils apprennent que leur enfant veut faire la PACES, beaucoup de parents se demandent s’ils doivent leur financer une prépa privée.

Je me suis interrogé également. Est-ce que dépenser 4000 euros pourrait assurer à ma fille le concours, ou tout du moins augmenter significativement ses chances de succès ?

La prépa privée, un gage de réussite ?

Aucune statistique fiable n’existe prouvant un meilleur taux de réussite des étudiants inscrits dans ces organismes.

Et pourtant, l’association nationale des étudiants en médecine semble indiquer qu’une grande majorité (75 %) suit ces préparations. Ces entreprises sont arrivées à nous faire croire que sans eux, aucun succès n’est possible.

Ces formations privées font partie des sociétés les plus rentables. Elles n’hésitent donc pas à exposer avantageusement la réussite de leurs étudiants pour se démarquer de leurs concurrents.

Cependant, leurs résultats sont présentés de manière à en faire une fausse interprétation flatteuse (on peut faire tout dire aux statistiques). Certaines omettent même de préciser qu’elles sélectionnent les lycéens, ce qui fausse leurs taux de réussite.

Pour avoir la conscience tranquille, la solution la plus simple est d’inscrire son enfant. Mais comme on peut le constater, seulement un tiers des étudiants obtiennent le concours alors que près des trois quarts sont dans ces préparations couteuses.

Nous ne devons donc pas prendre pour argent comptant cette idée présentée commodément par ces entreprises commerciales qui nous incitent à nous reposer sur leur savoir-faire.

Lisez la suite dans le livre