Pourquoi des QCMs au concours de la PACES ?

La PACES est le passage quasi obligé si l’on veut exercer un métier de médecin, dentiste, pharmacien, kinésithérapeute ou sage-femme. Et ces métiers attirent de nombreux lycéens.

On peut se demander pourquoi les universités privilégient ce système d’évaluation, mais la réponse est simple.

Les établissements ne sont pas autorisés à sélectionner à l’entrée de cette formation. Elles doivent donc faire face à des promotions comportant parfois plusieurs milliers de postulants. Et ces milliers d’étudiants passeront le concours, et des milliers de copies devront être notées très rapidement chaque semestre.

Les enseignants en PACES sont souvent des professionnels de santé exerçant à l’hôpital en plus de leur métier d’enseignant et de chercheur. Ils n’ont donc pas la disponibilité nécessaire pour traiter plusieurs centaines de copies deux fois par an. La seule solution trouvée pour faire face à ce problème est d’organiser les épreuves sous forme de QCMs, car des machines à lecteur optique peuvent les corriger automatiquement. Cette méthode permet de réduire le temps nécessaire tout en limitant les risques d’erreurs d’une notation manuelle.

La suite dans le livre