En PACES, raccourcir ses nuits est-il une bonne idée ?

Un étudiant en PACES sait qu’il doit réviser beaucoup pour réussir.

Pour échapper à la pression, il étudie le plus grand nombre d’heures possible, sans toujours tenir compte de l’efficacité de ses efforts.

Mais ce qui prime pour obtenir ce concours, ce n’est pas la quantité de travail. Il doit travailler intelligemment plutôt que travailler dur, et profiter de nuits de sommeil suffisantes est une manière de gérer de façon optimale son année.

D’autres moyens existent pour gagner du temps de révision, moins pénalisants que de rogner sur ses heures de repos.

Durant son année, nous avons incité Louise à ne pas travailler plus tard que 22 heures, et c’est une consigne qu’elle a respectée quasiment 100 % du temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *